18 C
Paris
17 septembre 2019
Actu Sécurité

Microsoft écoutait également ses clients, via leur console Xbox

A son tour, Microsoft présente son lot de révélations au sujet d’enregistrement audio capturés et analysés grâce à sa console Xbox.

L’histoire est de la même ampleur que celle de Facebook, et leurs caractéristiques se confondent. Sans surprise, le réseau social de Mark Zuckerberg fut contraint de confirmer une information ayant malheureusement fuité de ses propres sous-traitants : l’application Messenger écoutait bien les conversations privées que le micro de notre smartphone pouvait enregistrer, en restant allumé. C’est désormais officiel pour Microsoft également, qui aurait pour sa part utilisée sa console de jeu vidéo.

L’information est devenue publique par le même biais que le réseau social. Afin d’analyser les enregistrements audio collectés, les deux entreprises du numériques préféraient sous-traiter, et laisser le travail à des entreprises ne dépendant pas de leur entité-mère.

Sauf que malheureusement pour eux, le fossé séparant la marque et les entreprises tierces profite également au partage d’informations confidentielles. La révélation sur Microsoft a pu arriver grâce à des témoignages que nos confrères de Motherboard ont pu récolter.

Microsoft écoutait ses clients grâce à leur Xbox

Pour arriver à leurs fins de recherches marketing et de possibles reventes de données, Microsoft utilisait la fonctionnalité du contrôle vocale de sa console de jeu. Cortana, l’assistant vocal de Microsoft s’apparentant à Siri, été déclenché de façon plus aléatoire que lors des simples activations des clients pour effectuer une requête. Pour rappel, Cortana est disponible sur l’Xbox depuis 2016, mais les deux années précédant la nouveauté, Microsoft comptait déjà procéder à ce genre d’analyses, via les commandes vocales du système Connect.

En questionnant quelques employés travaillant pour ces entreprises de sous-traitance, Motherboard a pu se prévaloir d’un lot important d’indices quant à la sévérité des géants du web pour maintenir une communication mesurée. Les sous-traitants étaient payés 10 dollars de l’heure, pouvait avoir accès à l’ensemble des jeux proposés par Microsoft, mais ne devaient pas parler aux gens de ce qu’ils faisaient au travail. « Je me souviens que l’on m’ait dit explicitement qu’il ne fallait pas mentionner que nous travaillons pour Microsoft, lors mon entretien d’embauche », indiquait l’une des sources de Motherboard.

Microsoft réagit, et indique avoir arrêté la surveillance depuis des mois

Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour que Microsoft réagisse à ces informations propagées sur la toile. Dans un communiqué, les retours de Microsoft sont semblables à ceux de Facebook. L’entreprise a tout d’abord mis à jour sa politique de confidentialité, afin de se protéger. Le géant du numérique indiquait d’ailleurs que ces pratiques avaient été mises de côté « il y a plusieurs mois ».

Pourtant, les nouvelles mentions légales mises en lignes sont loin d’indiquer un quelconque arrêt des écoutes. Un texte principalement nous a retenu notre attention : « notre traitement des données à caractère personnel inclut des méthodes de traitement automatisées et manuelles (humaines) ». Il n’est pas sûr que la page dédiée aux suppressions des fichiers audio capturés par les utilisateurs d’Xbox permette de regagner cette confiance perdue.

En dernier lieu, Microsoft a cherché à donner une raison de son action, et préciser la nature des écoutes analysées. « Nous examinons occasionnellement un faible volume d’enregistrements vocaux envoyés d’un utilisateur Xbox à un autre, lorsqu’il est signalé qu’un enregistrement violait nos conditions de service et que nous devions mener une enquête. Ceci est fait pour assurer la sécurité de la communauté Xbox », se permettait d’expliquer la direction de la multinationale.

Surprise, Microsoft aussi écoute vos conversations avec Cortana (et sur Skype)

Related posts

L’Iran abat un drone américain

mr robot

Protection de votre réseau et de votre ordinateur contre la menace imminente de Ransomware

mr robot

Op ‘Sharpshooter’ connecté au groupe Lazarus en Corée du Nord

chrn0s

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies