18 C
Paris
17 septembre 2019
Actu Autres

EN ESPAGNE, UN HOMME A ÉTÉ INTERPELÉ POUR AVOIR FILMÉ SOUS LES JUPES DE 555 FEMMES

À Madrid, un homme de 53 ans a été interpellé par la Garde Civile. Il est accusé d’avoir filmé sous les jupes de plus de 550 femmes et d’avoir ensuite partagé les images sur des sites pornographiques.

Selon la BBC, l’homme utilisait un simple smartphone caché dans une poche de sac à dos pour parvenir à ses fins, ce qui lui permettait ensuite de filmer les dessous de toutes les femmes vêtues d’une jupe.

Il ne gardait cependant pas les images pour lui seul et il avait ainsi pris l’habitude de les partager sur différents sites pour adultes.

Un homme de 53 ans arrêté pour avoir filmé sous les jupes des femmes

C’est d’ailleurs ce qui a permis à la police espagnole de remonter sa trace. L’enquête portait en effet à la base sur l’un de ces sites, un site entièrement dédié aux contenus amateurs et totalisant plus de 20 millions d’utilisateurs actifs mensuels.

L’homme disposait de son propre profil sur ce site. Relativement populaires, ses vidéos totalisaient des millions de vues, ce qui a fini par attirer l’attention de la cyber brigade de la police espagnole.

En réalisant que le profil en question proposait uniquement des images de type upskirt, la Garde Civile a ouvert une enquête et elle a alors réalisé que la plupart de ces vidéos avaient été capturées dans le métro de Madrid.

Plusieurs agents ont été déployés sur place et l’un d’entre eux a fini par prendre l’indélicat en flagrant délit, alors qu’il était en train d’enregistrer une vidéo mettant en scène une des passagères.

L’homme a été placé en détention provisoire

L’homme a été immédiatement accompagné au poste et la police a ensuite perquisitionné son domicile. La pêche a une fois de plus été fructueuse et les enquêteurs ont ainsi découvert plusieurs disques durs et un ordinateur portable contenant des centaines de vidéos. Le suspect a alors été placé en détention provisoire.

L’upskirt n’a rien d’une pratique anodine. Ces agissements sont en effet fermement condamnés par la loi espagnole, mais également par la loi française. Durant l’été 2018, un amendement a ainsi été ajouté au projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, un amendement prévoyant un an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende pour les auteurs d’upskirting, ou deux ans et 30 000 € d’amende en cas de circonstances aggravantes.

Related posts

Dark Web : un hacker vend les données de 840 millions de personnes

chrn0s

Surveillance de masse: 1 Américain sur 2 est déjà dans une base de données de reconnaissance faciale du gouvernement

mr robot

Des hackers dérobent des milliers de photos de citoyens aux douanes américaines

mr robot

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies