14.5 C
Paris
24 août 2019
Actu Autres

Facebook supprime la campagne liée au gouvernement saoudien

Facebook a supprimé des centaines de faux comptes et pages associés à des individus liés au gouvernement saoudien dans le cadre de sa lutte en cours pour réduire le comportement inauthentique coordonné sur la plate-forme.

À cet effet, le réseau social a annoncé avoir supprimé 217 comptes, 144 pages, cinq groupes Facebook et 31 comptes Instagram, impliqués dans de la propagande et attaquant des rivaux régionaux comme l’Iran, le Qatar et la Turquie.

«Bien que les responsables de cette activité aient tenté de dissimuler leur identité, notre rapport a révélé des liens avec des personnes associées au gouvernement saoudien», a déclaré Nathaniel Gleicher, responsable de la politique de cybersécurité de Facebook.

Dans une campagne d’influence distincte, Facebook a mis au jour un réseau similaire de faux comptes et de fausses pages, maintenant reliées aux sociétés de marketing New Waves en Égypte et Newave aux Émirats arabes unis, qui ont été utilisées pour manipuler des utilisateurs peu méfiants.

Il a utilisé toute une gamme de tactiques pour diffuser de la propagande, notamment en imitant des personnalités publiques et en se faisant passer pour des agences de presse locales pour promouvoir du contenu sur les EAU dans des pays comme la Libye, le Soudan, la Syrie et le Maroc.

« Ils ont également fréquemment publié des articles sur l’actualité locale, la politique, les élections et des sujets tels que le soutien présumé de groupes terroristes par le Qatar et la Turquie, l’activité de l’Iran au Yémen, le conflit en Libye, les succès de la coalition saoudienne au Yémen et l’indépendance du Somaliland, « Gleicher a dit.

Les révélations marquent l’une des rares fois où un gouvernement a été directement lié à un comportement aussi inauthentique.

« Chaque fois que nous avons un lien entre une opération d’information et un gouvernement, c’est important et les gens devraient en être conscients », aurait déclaré Gleicher à Reuters .

Dans le cas de l’Arabie saoudite, les propriétaires de pages et de comptes ont publié des articles sur l’actualité régionale et des questions politiques. Le plan de réforme économique et sociale «Vision 2030» du prince héritier Mohammad bin Salman et le succès des forces armées saoudiennes pendant le conflit au Yémen ont été au centre des préoccupations.

La légende arabe se lit comme suit: “#photo Son Altesse Royale le Prince Mohammad bin Salman embrasse la tête d’un soldat blessé”

Les plateformes de médias sociaux subissent une pression constante pour mettre un terme à la désinformation et à la propagande politique en ligne ces dernières années.

La tentative de la Russie d’influencer les électeurs au cours de l’élection présidentielle américaine de 2016 a atteint 126 millions d’utilisateurs de Facebook , ce qui oblige les entreprises du secteur de la technologie à redoubler d’efforts.

Facebook, pour sa part, a effectué 18 retraits (publics) de ce type en provenance de pays comme l’Iran, la Russie, Israël, l’Inde et le Pakistan au cours des 12 derniers mois.

La société reconnaît clairement qu’il s’agit d’un «défi permanent» et s’est engagée à mettre au point une meilleure technologie et à collaborer plus étroitement avec les forces de l’ordre, des experts en sécurité et d’autres sociétés.

Related posts

[Evènement] Une soirée pour les Animaux le défi d’un youtubeur ?

harry chapelier

10 meilleures alternatives à WhatsApp qui respectent votre vie privée

chrn0s

Assange condamné à 50 semaines d’emprisonnement dans une prison du Royaume-Uni

chrn0s

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies