18 C
Paris
17 septembre 2019
Actu Applications & Soft

Voici 5 conseils pour utiliser Internet de façon écologique

Si l’utilisation d’Internet est rentrée dans les mœurs de nombreux pays à travers le monde, l’on oublie souvent à quel point cette pratique représente une forte empreinte écologique. Voici quelques conseils pour réduire celle-ci à titre individuel.

De prime abord, il peut être difficile de concevoir en quoi l’utilisation d’Internet est polluante, en dehors du fait qu’il faille recharger son ordinateur et en changer relativement régulièrement. Néanmoins, les actions telles que l’envoi d’un email, le stockage de données en ligne ou les requêtes sur un navigateur web ont des impacts écologiques à prendre en compte lorsqu’ils sont effectués en masse, comme c’est le cas aujourd’hui dans le monde.

Dans un rapport de 2017 intitulé Clicking Clean, l’association de protection de l’environnement Greenpeace indiquait effectivement que le secteur informatique représente environ 7% de la consommation mondiale d’électricité. Néanmoins, celle-ci précise que le trafic Internet mondial pourrait tripler d’ici 2020, laissant entendre que l’empreinte du réseau ne ferait qu’augmenter elle aussi au fil de ces années.

Néanmoins, il est possible d’adopter quelques bonnes pratiques permettant de réduire son empreinte écologique lors de l’utilisation d’Internet. Voici les 5 conseils que vous pouvez suivre.

Cette liste est non exhaustive, n’hésitez pas à ajouter vos suggestions, nous les ajouterons à l’article 🙂

5 conseils à suivre pour réduire son empreinte écologique sur Internet

Supprimer ses vieux emails

Stockés dans votre boîte mail, les vieux emails prennent beaucoup d’espace et, logiquement, beaucoup d’énergie, surtout si l’on imagine que la majorité d’internautes ne supprime pas ces derniers régulièrement. À vous, donc, de vous débarrassez de ces emails parfois vieux de plusieurs années.

Supprimer les newsletters inutiles

Comme le fait de supprimer ses anciens emails, se désabonner des newsletters que vous ne lisez pas peut-être une autre bonne pratique puisqu’elle permet une économie d’énergie et de stockage. Pour rappel, toute newsletter se doit de disposer d’un bouton expliquant facilement à l’utilisateur comment il peut se désabonner. Il s’agit habituellement d’un lien à suivre, vers lequel il vous sera possible de confirmer le désabonnement. Des services permettent également de se désabonner plus facilement à l’exemple de Cleanfox. Il est à noter que Unroll.me, autre outil populaire, n’est plus accessible dans la zone européenne depuis l’entrée en vigueur du RGPD, là où Cleanfox assure qu’il se plie à la réglementation.

Se tourner vers les moteurs de recherche écologiques

Depuis quelques années, il existe de plusieurs alternatives écologiques aux moteurs de recherche traditionnels. Ainsi, ceux-ci ont décidé d’utiliser vos recherches sur le web à des fins environnementales. En ce sens, l’allemand Ecosia reverse 80% de ses bénéfices dans un programme de reforestation permettant la plantation d’arbres dans plusieurs pays comme le Pérou, la Tanzanie et une douzaine d’autres territoires.

Il existe également Lilo, une alternative écologique finançant des projets sociaux et environnementaux. Pour ce faire, le français reverse 50% de son chiffre d’affaires à des projets que les internautes peuvent choisir eux-mêmes. Les deux navigateurs assurent qu’ils ne collectent pas les données personnelles des utilisateurs.

Éviter de passer systématiquement par un moteur de recherche

Faire une recherche sur un moteur de recherche requiert également beaucoup d’énergie, et pourtant, il est possible de se passer de certaines requêtes. En ce sens, vous pouvez enregistrer en favoris les sites web sur lesquels vous allez régulièrement plutôt que de rechercher l’URL à chaque fois via une requête sur un moteur de recherche comme Google.

Utiliser une police écologique

S’il ne s’agit pas directement de l’utilisation d’Internet en tant que tel, le conseil peut être à retenir pour ceux qui sont amenés à imprimer de nombreux documents. Pour tenter de réduire votre empreinte, vous pouvez donc vous tourner vers des polices écologiques qui vous permettront d’utiliser moins d’encre à l’impression. Celles-ci ont l’avantage d’être bardées de petits trous qui ne gênent pas la lecture, tout en permettant des économies allant jusqu’à 30% d’encre. Il existe plusieurs polices de ce genre, à l’exemple d’EcoFont ou de Ryman eco.

Related posts

La course aux nouveaux missiles promet des apocalypses inédites

mr robot

La DARPA veut créer des armes de guerre sous contrôle mental

chrn0s

Cybersécurité : Se prémunir contre les attaques « man in the cloud »

chrn0s

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies